1111
  • Article publié le 24 novembre 2022
  • /
  • 37 visites

57| le Syndicat CGT du Conseil départemental de la Moselle participe à la grève du 29 septembre 2022 du secteur médico social

Une perte de salaire de l’ordre de 15 % depuis 2010.
Et en cadeau : l’augmentation du temps de travail (à 1607 heures).
En 2021, 70 milliards d’euros versés aux actionnaires des entreprises du CAC 40, soit 15 % de plus en un an, mais pour nous, la minuscule augmentation de 3,5 % du point d’indice.
Pour une rémunération de 1500 € net, c’est à peine 50 € de plus pour les agents territoriaux !
Et au CD 57 comme ailleurs, il faut supporter les sous-effectifs permanents, le manque de moyens pour exercer nos missions, les conditions de travail dégradées et une charge de travail qui augmente comme l’inflation, bien plus vite que nos salaires.
La fonction publique territoriale ne connaît pas « l’abondance » !
Les agents du CD 57 ne seront pas les éternels sacrifiés Selon le Républicain Lorrain, notre patron, le président Weiten, se serait plaint des "décisions gouvernementales prises sans concertation avec les Départements comme le Ségur de la Santé, l’augmentation du point d’indice des fonctionnaires, des salaires dans les Ehpad et l’augmentation du RSA". Dans le social et médico-social, les agents attendent toujours de toucher les 183 € par mois du Ségur. Depuis la grève du 21 juin qui a mobilisé massivement les agents, le président-patron sait qu’il devra payer. D’autant que la
loi de finances rectificatives 2022 impose aux collectivités de verser le Ségur sous forme de complément de traitement indiciaire, et non
TOUTES ET TOUS MOBILISÉS LE 29 SEPTEMBRE AUGMENTEZ NOS SALAIRES, C’EST URGENT !

L’inflation n’en finit plus de s’envoler... Elle a dépassé cet été les 6 %, et pourrait atteindre les 7 à 8 % d’ici la fin de l’année.
Et ce sont toujours les mêmes qui paient l’addition : les classes populaires, les précaires, les travailleurs et travailleuses du privé comme du public.
plus sous forme de prime au choix de l’administration. Et nous exigeons toujours le versement pour toutes et tous : secrétaires médico-sociaux, agents d’accueil et assistantes familiales et agents des fonctions supports compris. Nous n’accepterons pas que les agents qui sont en première ligne et touchent les plus bas salaires soient exclus du Ségur. Et si le CD rencontre des difficultés budgétaires, M. Weiten n’a qu’à demander à ses amis politiques du gouvernement des dotations supplémentaires.
+ 300 € pour toutes et tous !
Le CD a su trouver les financements pour acquérir le Galaxie à Amnéville, il a su trouver 150 000 € pour que la flamme olympique passe en Moselle. Alors nous, travailleuses et travailleurs de toutes les directions et de tous les services du CD, nous n’avons aucune
raison de ne pas mettre sur la table nos exigences. Nous revendiquons une augmentation immédiate de 300 € pour toutes et tous, l’augmentation du point d’indice de 10 % et l’indexation automatique des salaires sur les prix. Ce n’est pas une utopie, mais une nécessité pour faire face à l’inflation et à la vie chère. A nous de défendre nos intérêts et d’imposer nos exigences par notre mobilisation.

TOUTES ET TOUS EN GRÈVE JEUDI 29 SEPTEMBRE
Manifestation à 13h45, place de la Gare à Metz



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20